Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A bord de Génésis

TRAVERSEE CANARIES (San Sébastien) – CAP VERT Ile de Sal (Palmeira) – 06 au 12 Novembre 2016

16 Janvier 2017 , Rédigé par FraVer

Dimanche 06 Novembre. Après les derniers préparatifs du bateau en mode navigation. On range tout, surtout on arrime tout, on plie l’annexe, c’est le départ, il est 16h. Nous avons laissé partir SeaYou avant nous, c’est plus facile pour notre manœuvre avec l’aide du marinéro qui redressera l’avant de nos bateaux avec son zodiac. C’est une aide habituelle dans les marinas pour nous déhaler. Et voilà, c’est parti, nous quittons l’ile de la Goméra, San Sébastien, Cap 200° vers le Cap Vert. Grand voile et Génois au petit près, nous sommes encore à l’abri de la côte. Nous sommes obligés de mettre le moteur ensuite car le vent est de face. SeaYou est devant nous, nous communiquons par la VHF. Cela ne durera pas longtemps car il conservera son moteur plus longtemps que nous et donc nous a largué. Nous ne sommes pas très adeptes du moteur, c’est bruyant.

Et c'est parti !
Et c'est parti !

Et c'est parti !

2ème jour, François et Paul ont assuré les ¼ de nuit. François se maintient en forme avec un peu de gymnastique. On affale la grand voile pour mettre le spi, cela nous fait gagner 1 Nœud, ce n’est pas négligeable. On le descend vers 19h, car il n’est pas raisonnable de le garder la nuit. Il y a une petite houle qui nous berce. L’organisation se fait de la même manière à chaque traversée. On se regarde un film à la TV.

un peu de sport

un peu de sport

3ème jour. Le vent forcit à 20/22 Nœuds avec des rafales à 30 Nds, on prend 2 Ris dans la GV et 1 dans le génois. François et Paul préparent la trinquette, petite voile d’avant pour le gros temps. La mer est un peu houleuse. Notre vitesse est de 6 Nds. Nous avons parcourus 246 Miles en 48h, ce n’est pas si mal, tenant compte du 1er jour sans vent. La houle augmente en fin de journée mais elle vient de l’arrière, ce qui est plus confortable. François a pêché une daurade coryphène, une petite mais c’est un début.

TRAVERSEE  CANARIES (San Sébastien) – CAP VERT Ile de Sal (Palmeira) – 06 au 12 Novembre 2016
TRAVERSEE  CANARIES (San Sébastien) – CAP VERT Ile de Sal (Palmeira) – 06 au 12 Novembre 2016

4ème jour. A 10h22, nous passons le tropique du cancer 23°26’. Ce qui laisse rêveur, surtout Hoëdic…Nous avons toujours une mer formée. Vent 26 Nds. La nuit suivante, François enregistrera des rafales à 35 Nds, il prend 3 ris dans le génois. A cette allure, il n’est pas étonnant de trouver sur le pont des poissons volants morts.

La terre n'est plus très loin
La terre n'est plus très loin

La terre n'est plus très loin

Les 5° et 6° jours seront à peu près dans les mêmes conditions de navigation. Nous n’avons pas beaucoup vu le soleil. Nous arrivons à Palmeira au Cap Vert à l’aube du 7ème jour, juste derrière Talitha et wind4life qui sont partis un jour après nous. Leur bateau est plus rapide et ce sont des quillards.

TRAVERSEE  CANARIES (San Sébastien) – CAP VERT Ile de Sal (Palmeira) – 06 au 12 Novembre 2016
TRAVERSEE  CANARIES (San Sébastien) – CAP VERT Ile de Sal (Palmeira) – 06 au 12 Novembre 2016

7° jour. Samedi 12 Novembre. 07h30 François et Paul rentrent le génois, le vent forcit, nous avons l’île de Sal sur notre babord. Nous avons encore une heure de moins de décalage, il est 9h30 locale, nous sommes amarrés à un corps-mort à Palmeira, avec les conseils et l’aide de Jay, l’homme de tous les services.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article